Quelle est l’histoire préférée de votre enfant?

DSC_0800

Une bonne histoire est une histoire qui fait vibrer, dans laquelle on se sent proche du personnage principal. On pleure avec lui, on rit avec lui. Lorsqu’il tombe, on en souffre et lorsqu’il se relève on se sent victorieux.

Une bonne histoire nous transporte. Elle nous fait voyager: dans le temps, dans notre imagination.

Une bonne histoire reste. Elle s’imprime en nous, nous marque. Parfois nous en tirons une leçon de vie. Parfois, nous gardons en mémoire des impressions, des sentiments.

Lorsqu’une bonne histoire nous est contée, nous gardons aussi en tête, comme partie intégrante de l’histoire l’ambiance, la chaleur du moment partagé, le visage du conteur, les intonations du narrateur.

Chez nous, l’histoire préférée de notre fille est la sienne.

A la fin de chaque journée, Sophia aime entendre le récit de sa journée: ce qu’elle a fait, aimé ou non.  Elle aime entendre quelles personnes elle a rencontré, les moments de grandes joies mais aussi de colère. Elle aime les petits détails, réentendre les prénoms, les noms des lieux fréquentés, les itinéraires parcourus.

J’aime son regard lorsque je lui raconte sa journée.

Comme un puit récupérant l’eau de pluie, faisant des réserves pour mieux affronter l’avenir.

Sophia se nourrit de ces récits. Elle se crée des souvenirs, apprend à prendre du recul sur les situations, à comprendre ses sentiments, mettre des mots sur son vécu, le déroulement des évènements. Elle apprend à en comprendre les causes et les conséquences.

Naturellement, j’ai fait ça chaque soir avec elle avant de s’endormir, plutôt dans un élan de gratitude pour ce quotidien simple, partagé ensemble. Maintenant, elle me le demande: « Maman, raconte-moi quand nous sommes allées à Aix-en-Provence ».

Avec du recul, je me rends compte de l’importance de ce moment.

Une fois que l’enfant parle, sait exprimer ses idées, on pourrait penser que le langage est acquis. C’est pourtant un grand travail d’affinage, de précision, que l’enfant doit effectuer. C’est à ce moment que commence la construction du récit, de la temporalité, de l’enrichissement du vocabulaire.

Ces récits aident également à construire un « savoir-être ».

Lorsque nous revenons sur un évènement désagréable (par exemple: une grande colère ou un conflit avec un autre enfant), je lui raconte ce qu’elle a vécu mais aussi ce que l’autre a pu vivre (« il a sûrement été très déçu lorsque tu lui as pris le jeu des mains »). Cela lui permet de construire une empathie, une compréhension du ressenti d’autrui.

J’aime aussi lui rappeler avant de retourner dans un lieu, un vécu afin qu’elle apprenne à se servir de son vécu pour affronter des situations.

Par exemple: nous aimons aller au parc. Il y a un grand bac à sable. Lorsqu’on a deux ou trois ans, il n’est pas facile de prêter ses jeux. Alors avant d’y aller, je lui rappelle: « Tu te souviens, la dernière fois que nous sommes venus ici, tu avais prêté ta pelle et ton seau et Victor était très heureux de pouvoir jouer avec. Il t’avait prêté son camion en échange. » Ou encore « La dernière fois avec Gabriel vous aviez joué chacun à votre tour avec sa voiture: une fois Gabriel et une fois toi, vous aviez été contents tous les deux de pouvoir jouer avec. »

C’est très simple, sans jugement. L’enfant se construit petit à petit avec ce qu’il est: ses émotions, son vécu. Il apprend petit à petit à vivre avec l’autre.

Progressivement il n’aura plus besoin du discours de l’adulte, il apprendra à se créer son récit intérieur, le récit de sa vie. Il apprendra à tirer des leçons de son vécu, à accueillir ses émotions, les nommer, les gérer.

L’enfant fera de sa vie quelque chose de passionnant qu’il aura envie de partager à son tour avec ceux qu’il rencontrera.

 

 

Quelle est l’histoire préférée de votre enfant?

Un commentaire sur “Quelle est l’histoire préférée de votre enfant?

  • 26 juillet 2016 à 17 h 05 min
    Permalink

    C’est très beau !
    cela s’apparente un peu à ce qu’on fait dans certains lieux ( l’Aci par exemple !) : de la, »relectur »

    Non pas envie de me désabonner.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :