Montessori: mal comprise ou encore trop en avance sur notre temps?

« La très grande influence que l’environnement exerce sur les êtres vivants a été désormais constatée à plusieurs reprises par les biologistes. (…) En attendant, l’enfant ne dispose pas d’un milieu qui lui convient, car il vit dans le monde des adultes. Cette disproportion entraine des conséquences caractéristiques dans la vie de l’enfant d’aujourd’hui. Il semble, pour commencer, qu’en raison de la différence entre sa taille et celle des objets qui l’entourent, l’enfant soit incapable de trouver la moindre relation avec les dits objets et que, par conséquent, il ne puisse atteindre son développement naturel. Cette disproportion est importante non seulement pour ce qui est de la diversité des tailles, mais aussi pour la plus ou moins grande habileté dans les mouvements. (…) Si nous étions obligés de vivre un seul jour dans les conditions que nous imposons à nos enfants, je pense que nous en serions fortement gênés. Nous serions contraints de gâcher toutes nos énergies pour nous défendre, nous essaierions de le faire en protestant constamment: « Laisse-moi, non, je ne veux pas! » et nous finirions par éclater en sanglots comme le font les enfants, faute d’avoir trouvé un autre moyen de défense. »

Maria Montessori, l’enfant dans la famille

Qu’ajouter de plus à ce regard que portait Montessori sur les enfants, si ce n’est que ce texte est toujours actuel?

Pourtant il date de 1923, presque 100 ans. Ce livre est issu de conférences données par Montessori à Bruxelles. Ces textes sont tellement actuels.

Montessori est très en vogue en ce moment, mais son message est-il vraiment compris? Si on cherche sur internet « Montessori », on nous parlera tout d’abord du matériel sensoriel, des périodes sensibles, de l’attitude de l’adulte, du contrôle de l’erreur mais l’essentiel est oublié.

Il s’agit d’une véritable libération de l’enfant. Cet enfant qui vit sous la domination des adultes, a-t-il vraiment toute sa place dans nos familles, dans nos écoles, dans notre société? les enfants ne sont pas que l’avenir, ils sont présents et se construisent ici et maintenant.

Mais sommes nous prêt à les laisser libre? Que va-t-il en émerger?

Il faut rappeler que faire seul, ce n’est pas tout laisser faire ni être seul et là l’adulte doit aussi redéfinir sa place.

 » Mais si dans la maison nous préparons un environnement adapté à la taille de l’enfant, à ses forces et à ses facultés psychiques, et si ensuite nous lui permettons d’y vivre librement, nous aurons fait un grand pas vers la solution de l’éducation en général, car nous aurons donné à l’enfant l’environnement qui lui convient. »

Maria Montessori, l’enfant dans la famille

 

Montessori: mal comprise ou encore trop en avance sur notre temps?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :