Du point de vue de l’adulte

DSC_0771-001

Laisser l’enfant faire seul n’est pas facile du point de vue de l’adulte. Cela demande une préparation de l’environnement très précise, un ordre dans l’aménagement de son intérieur.

Laisser à portée de l’enfant ce auquel il peut voir accès et ranger, mettre en hauteur ce que l’adulte ne veut pas laisser à disposition. Que l’enfant sache où il peut trouver chaque chose : une chose, une place.

Ensuite le rôle de l’adulte est de rester en retrait, veiller à ce que l’enfant trouve dans son environnement ce dont il a besoin pour bien se développer.

L’adulte veillera à ce que l’environnement reste ordonné, il incitera l’enfant à persévérer dans son activité, à finir une activité avant d’en commencer une autre. Du point de vue de l’adulte, cela demande un lâcher-prise. Laisser l’enfant mener son activité à sa façon : très souvent peu efficace du point de vue de l’adulte, prenant plaisir à réaliser les gestes en oubliant l’objectif de départ. Le laisser faire, même si il y a de la casse, des liquides renversés, des tâches, du désordre. Et l’accompagner dans le rangement, le nettoyage. L’adulte devra se retenir d’intervenir, de commenter. Il devra s’armer de patience, sa plus grande alliée. L’adulte devra se renseigner sur le développement de l’enfant, connaitre ses besoins afin d’y répondre favorablement, afin d’avoir une grille de lecture des activités de son enfant, apparemment désordonnées.

L’enfant recevra au fil de ses expériences le message suivant : 

« tu es une personne compétente qui peut faire beaucoup seule et non quelqu’un qui doit en permanence être servi ».